BLOG

La première fois que j’ai mis un appartement en location, dans l’euphorie de mettre rapidement le locataire en place, j’ai oublié de lui demander le paiement du dépôt de garantie.

Mais voilà, lors de l’état des lieux de sortie, j’ai très vite compris mon erreur…

Il n’y a pas eu de gros dégâts mais pas mal de petites réparations à apporter : 1 carreau de carrelage fêlé, plusieurs trous non rebouchés, des joints dans la salle de bain jaunis et moisis, le robinet de la cuisine qui fuit… Soit 350€ de devis !

Avec un dépôt de garantie, il m’aurait été facile (avec justificatifs) de déduire une retenue sur la caution payée par le locataire. Mais là sans dépôt de garantie, comment l’obliger à payer ? Malheureusement très difficilement ! Et ce fut en effet le cas !

Moralité : à vouloir aller trop vite on y perd.

Et comme un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès, j’ai donc pris à ma charge la moitié des réparations…

 

  1. A quoi sert le dépôt de garantie ?
  2. Quelles en sont les modalités de versement ?
  3. Quel est le délai de restitution du dépôt de garantie ?
  4. Quelles sommes pouvez-vous retenir sur le dépôt de garantie ?
  5. Quels sont les recours possibles pour le locataire en cas de rétention abusive du dépôt de garantie ?
  6. Quelle est la conséquence d’une retenue abusive du dépôt de garantie ?

1. A quoi sert le dépôt de garantie ?

Le dépôt de garantie est la somme d’argent que vous pouvez demander au locataire à la signature du contrat de bail.

Vous conservez cette somme pendant toute la durée de la location. Elle vous permettra de vous prémunir contre les dégradations ou les impayés éventuellement laissés par votre locataire à son départ du logement.

Le dépôt de garantie n’est pas obligatoire. Mais si vous demandez le versement d’un dépôt de garantie, vous devrez obligatoirement faire figurer son montant dans le contrat de bail (article 22, alinéa 1 de la loi 89).

Le montant maximal du dépôt de garantie, la date de son versement et de sa restitution sont fixés par la loi.

Si vous voulez en savoir plus sur les clauses autorisées et celles interdites dans un contrat de bail, je vous renvoie vers cet article : « Comment bien rédiger votre bail de location sans vous tromper ? Word à télécharger gratuitement.« 

2. Quelles sont les modalités de versement du dépôt de garantie ?

2.1 Quand votre locataire doit-il vous verser le dépôt de garantie ?

Le dépôt de garantie doit vous être versé au moment de la signature du bail.

Le locataire peut vous verser cette somme lui même mais il peut peut également passer par un des organismes tiers qui aident à payer le dépôt de garantie tels que :

  • Action logement avec les aides loca-pass,
  • ou le fonds de solidarité pour le logement (FSL) avec l’aide pour financer le dépôt de garantie.

Si le locataire vous a versé la caution en espèces, il est en droit de vous demander, par tous moyens, un reçu spécifiant que la somme remise l’est au titre du dépôt de garantie.

2.2 Quel est le montant du dépôt de garantie ?

Tout dépend si le logement est loué vide ou meublé :

  • s’il est loué vide, le montant du dépôt de garantie est limité à 1 mois de loyer hors charges.
  • s’il est loué meublé, le montant ne pourra excéder 2 mois de loyer hors charges.

La loi Alur du 24 mars 2014 est venue légiférer sur les locations meublées.

Si vous voulez en savoir davantage sur les améliorations apportées par cette loi, je vous conseille cet article : « Les nouveautés du bail apportées par la loi Alur. »

Vous ne pouvez toutefois pas demander de dépôt de garantie à votre locataire si le loyer est payable d’avance pour une période supérieure à 2 mois (loyer payé trimestriellement par exemple). Sauf si le locataire demande le bénéfice du paiement mensuel du loyer.

3. Quel est le délai de restitution du dépôt de garantie ?

Vous devez restituer le dépôt de garantie dans un délai maximal de :

  • 1 mois si l’état des lieux de sortie est conforme à l’état des lieux d’entrée,
  • 2 mois si l’état des lieux de sortie révèle des différences avec l’état des lieux d’entrée.

Le délai s’apprécie à compter du jour de la restitution des clés par le locataire qui peut les remettre :

  • en mains propres au bailleur ou à son mandataire (l’agent immobilier),
  • ou par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

Le dépôt de garantie n’exonère jamais le locataire de vous régler son loyer jusqu’à son départ. Il n’est pas en droit d’interrompre le paiement de son loyer sous prétexte que vous conservez un dépôt de garantie.

Pour en savoir plus sur l’état des lieux, je vous recommande cet article : “Comment établir l’état des lieux de votre logement ?”.

4. Quelles sommes pouvez-vous retenir sur le dépôt de garantie ?

Vous devrez justifier au locataire toute retenue sur le dépôt de garantie. Les conditions de retenue sur le dépôt de garantie sont variables selon que le logement est situé en copropriété ou non.

  • S’il s’agit d’un logement individuel :

Vous pouvez retenir les sommes restant dues par le locataire sur le montant du dépôt de garantie notamment :

-les impayés de loyers,
-les impayés de charges,
-les dégradations.

Vous devrez justifier la retenue par la remise au locataire de documents tels que : l’état des lieux d’entrée et de sortie, des photos, un constat d’huissier, des factures, des devis, une lettre de réclamation des loyers impayés restée sans réponse.

  • S’il s’agit d’un logement en copropriété :

Vous pourrez conserver en plus du montant d’éventuels impayés de loyers et de charges ou de dégradations, une provision maximale de 20 % du dépôt de garantie jusqu’à l’arrêté annuel des comptes de l’immeuble.

La régularisation définitive et la restitution du solde (déduction faite des sommes vous restant dues) doivent être faites dans le mois qui suit l’approbation définitive des comptes de l’immeuble.

Cela ne vous empêche toutefois pas de solder immédiatement l’ensemble des comptes sans attendre l’approbation des comptes de la copropriété.

5. Quels sont les recours possibles pour le locataire en cas de rétention abusive du dépôt de garantie ?

Si le dépôt de garantie n’est pas restitué dans le délai imparti, votre locataire peut et doit vous mettre en demeure de restituer le dépôt de garantie. Il devra le faire par lettre recommandée avec avis de réception.

Si vous refusez de le rembourser malgré cette première démarche, le locataire pourra saisir la commission départementale de conciliation dont dépend le logement.

En cas de nouvel échec lors de la conciliation, vous ou votre locataire pourrez porter l’affaire devant le tribunal d’instance dont dépend le logement.

6. Quelle est la conséquence d’une retenue abusive du dépôt de garantie ?

En cas de restitution tardive de dépôt de garantie, vous devrez payer des intérêts de retard au locataire équivalents à 10 % du loyer mensuel (hors charges) pour chaque mois de retard commencé.

Mais pour que vous puissiez lui renvoyer le chèque, le locataire devra vous indiquer à son départ sa nouvelle adresse même si elle est provisoire.

Cette majoration ne s’applique donc pas si le retard est provoqué par le fait que le locataire ne vous ait pas transmis l’adresse de son nouveau domicile.

Conclusion

Le dépôt de garantie n’exonère pas le locataire du paiement de l’ensemble du loyer et des charges dues. Contrairement aux idées reçues, il ne peut pas servir à payer le dernier mois de loyer.

Votre locataire est obligé de vous payer jusqu’aux termes convenus.

Vous ne pouvez pas non plus de votre côté retenir cette somme abusivement. Et que toute somme retenue devra impérativement être justifiée.

Je vous suggère aussi :

Restons en contact ! J’ai créé le 1er groupe privé sur Facebook d'entraide entre propriétaires bailleurs :
  • Accès à de nombreuses fiches juridique (à télécharger)
  • Conseils entre investisseurs (travaux, fiscalité, juridique)
  • Nombreux Lives aves les experts du groupe (avocat, fiscaliste, expert comptable, courtier...)

Écrit par

Écrit par

Bruno

Bruno est le CEO et le fondateur de Monsieur Hugo : le 1er assistant personnel en location qui accompagne les propriétaires à louer en toute sécurité sans agence.

Monsieur Hugo est une plateforme qui sécurise la mise en location et qui automatise les tâches fastidieuses de la gestion locative. C’est aussi celui que vous appelez en cas de problème (fuite, panne, impayé) et qui répond par téléphone à toutes vos questions fiscales et juridiques.


Remplissez simplement le formulaire ci-dessous pour recevoir votre guide.

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

Pin It on Pinterest